Simple TURF, les paris turf 100% gratuits


<< Page précédente Jouez avec la cote


PREMIER PROCÉDÉ


Dans la course où vous désirez déterminer les meilleures chances, vous commencez par calculer la dernière "cote-maxi" de chaque concurrent. Pour cela, rien de plus simple, vous divisez, comme nous l'avons vu, le nombre de partants que comportait la dernière course du cheval par deux. Ensuite, vous éliminez tous les chevaux dont la dernière cote réelle était supérieure à leur "cote-maxi" ainsi que ceux restés trop longtemps sans courir (plus de deux mois). Puis, pour les chevaux restants, vous soustrayez la cote réelle (de la dernière sortie) de la "cote-maxi" et vous jouez le ou les chevaux qui ressortent avec la plus grande différence.


Rien ne vaut un exemple :
supposons donc une course composée des chevaux A, B, C, D et E :


Chevaux : A . B . C . D . E
Nombre de partants de la dernière sortie : 20 . 6 . 15 . 10 . 8
Cote maxi : 10/1 . 3/1 . 7,5/1 . 5/1 . 4/1
Cote réelle de la derniere sortie : 4/1 . 3/1 . 5/1 . 2/1 . 2/1
Différence : 6 . 0 . 2,5 . 3 . 2

Dans cet exemple, le cheval A ressort en meilleure chance puisqu'il y a 6 points de différence entre sa cote réelle et sa "cote-maxi". Puis vient le cheval D avec 3 points et les chevaux C, E et B. En cas d'ex-aequo de points on donne la préférence à celui qui a couru dans la plus forte allocation (plus gros prix) en dernier lieu et, si ce n'est pas suffisant pour le départage, à celui dont la dernière sortie est la plus récente. Ce procédé vous permettra de réaliser de bons couplés en sélectionnant les deux ou trois meilleures chances d'une épreuve et, surtout, de déterminer de très bonnes bases dans vos Tiercés.
Il va sans dire que ce procédé peut s'appliquer dans toutes les spécialités : Plat, Obstacles, Trot.



DEUXIÈME PROCÉDÉ


Voici comment vous constituer une bonne "écurie" de chevaux à suivre.
En consultant les résultats de la réunion de la journée, pointez, pour chaque course, le cheval qui était parti à la plus petite cote (le plus favori), à condition qu'il n'ait pas gagné. Ce sera donc un favori battu. Notez-le sur un calepin en inscrivant, à côté de son nom, le montant du Prix qu'il vient de disputer. Vous rejouerez ensuite deux fois ce cheval (gagnant à mises égales) mais seulement lorsqu'il se présentera dans un prix inférieur a celui où vous l'avez sélectionné. Pour ne pas avoir trop de chevaux à jouer, abandonnez ceux que vous n'avez pas eu l' occasion de jouer deux fois dans un délai de trois mois.



TROISIÈME PROCÉDÉ


Il s'agit là encore de bons chevaux à suivre.
Toujours en consultant les résultats de la réunion du jour, relevez, dans toutes les courses de plus de 15 partants, les chevaux qui avaient une cote inférieure à 3/1, à condition qu'ils n'aient pas gagné. Ces chevaux seront aussi à suivre deux fois (gagnant à mises égales), quelles que soient leurs courses suivantes. Vous les abandonnerez s'ils n'ont pas couru deux fois dans les trois mois.
Ce dernier procédé vous donnera assez peu de chevaux à jouer mais toujours de très bons sujets.