Simple TURF, les paris turf 100% gratuits

SPÉCULER

Supposons que vous soyez devenus spéculateurs et que vous êtes bien décidés à jouer aux courses pour gagner. Vous avez trouvé une méthode qui vous laisse, l'un dans l’autre, 20% de votre capital en bénéfice par mois. Votre masse de manoeuvre, au départ, est de 15 €. A la fin du premier mois, vous aurez donc gagné 3 €. Vous les ajoutez à votre capital qui sera alors, le mois suivant, de 18 €. Répartissant vos mises en conséquence, à la fin de ce deuxième mois, votre bénéfice sera de 3,60 € et votre capital, pour commencer le troisième mois, sera porté a 21,60€. Vous procéderez de la sorte chaque mois. Voyons maintenant, Monsieur le spéculateur, ce que va devenir votre capital de départ a la fin de votre première année de jeu : il sera passé de 15 € à 133,74€. À la fin de la seconde année, il aura atteint la coquette somme de 1.192,45€. À la fin de la troisième année, il atteindra 10.632,03€.


Tableau de cette capitalisation

Capital de départ : 15€.

Rendement mensuel moyen de la méthode : 120%, soit 20% de bénéfice.


À la fin du 1er mois : 15€x1,2 = 18€
À la fin du 2ème mois : 18€x1,2 = 21,60€
À la fin du 3ème mois : 21,60€x1,2 = 25,92€
À la fin du 4ème mois : 25,92€x1,2 = 31,104€
À la fin du 5ème mois : 31,10€x1,2 = 37,32€
À la fin du 6ème mois : 37,32€x1,2 = 44,79€
À la fin du 7ème mois : 44,79€x1,2 = 53,75€
À la fin du 8ème mois : 53,75€x1,2 = 64,50€
À la fin du 9ème mois : 64,50€x1,2 = 77,40€
À la fin du 10ème mois : 77,40€x1,2 = 92,88€
À la fin du 11ème mois : 92,88€x1,2 = 111,45€
À la fin du 12ème mois : 111,45€x1,2 = 133,74€
         Fin de la 1ère année

À la fin du 13ème mois : 133,74€x1,2 = 160,49€
À la fin du 14ème mois : 160,49€x1,2 = 192,59€
À la fin du 15ème mois : 192,59€x1,2 = 231,11€
À la fin du 16ème mois : 231,11€x1,2 = 277,33€
À la fin du 17ème mois : 277,33€x1,2 = 332,79€
À la fin du 18ème mois : 332,79€x1,2 = 399,35€
À la fin du 19ème mois : 399,35€x1,2 = 479,22€
À la fin du 20ème mois : 479,22€x1,2 = 575,06€
À la fin du 21ème mois : 575,06€x1,2 = 690,08€
À la fin du 22ème mois : 690,08€x1,2 = 828,09€
À la fin du 23ème mois : 828,09€x1,2 = 993,71€
À la fin du 24ème mois : 993,71€x1,2 = 1.192,45€
          Fin de la 2ème année

À la fin du 25ème mois : 1.192,45€x1,2 = 1.430,94€
À la fin du 26ème mois : 1.430,94€x1,2 = 1.717,13€
À la fin du 27ème mois : 1.717,13€x1,2 = 2.060,56€
À la fin du 28ème mois : 2.060,56€x1,2 = 2.472,67€
À la fin du 29ème mois : 2.472,67€x1,2 = 2.967,20€
À la fin du 30ème mois : 2.967,20€x1,2 = 3.560,64€
À la fin du 31ème mois : 3.560,64€x1,2 = 4.272,77€
À la fin du 32ème mois : 4.272,77€x1,2 = 5.127,33€
À la fin du 33ème mois : 5.127,33€x1,2 = 6.152,79€
À la fin du 34ème mois : 6.152,79€x1,2 = 7.383,35€
À la fin du 35ème mois : 7.383,35€x1,2 = 8.860,02€
À la fin du 36ème mois : 8.860,02€x1,2 = 10.632,03€
          Fin de la 3ème année


L'ennemi N° 1 du turfiste, c’est L'ÉCART ! Ce mot, pour le joueur, est synonyme de catastrophe. Sans lui, il serait très facile de faire fortune aux courses. Or, comme pour les jeux de hasard, il n'y a qu'un moyen de vaincre l'écart : c'est de posséder un capital de jeu capable de supporter, sans se ruiner, les plus impressionnantes séries noires. La personne qui disposerait d'un capital de 15.000€ et qui ne jouerait qu'à la mise de 1,5 €, et encore à condition de ne pas employer la progression géométrique (1, 2, 4, 8, 16, 32, etc. ...), serait absolument certaine de gagner aux courses. En utilisant la progression arithmétique (1, 2, 3, 4, 5, etc. ...), elle pourrait, en effet, tenir un écart de 140, ce qui est plus que suffisant pour jouer des troisièmes favoris puisqu'ils n'ont jamais, de mémoire de turfiste, atteint cet écart. Sans aller si loin, un spéculateur sérieux doit posséder comme capital l'équivalent de trente jours de jeu, quel que soit Ie système de mises qu'il applique. Autrement dit, il doit avoir derrière lui assez d'argent pour pouvoir perdre pendant trente jours consécutifs. Si, par exemple, son jeu est à mises égales de 1,5€, il doit posséder un capital de 45 €. S'il joue avec la progression arithmétique, avec mise de départ de 1,5 €, il doit alors posséder un capital de 697,5 €. Ce qui représente, dans les deux cas, un mois, soit 30 jours de jeu.


Aussi, prenez garde, car si vous ne possédez que 30 € pour jouer, vous ne pourrez gagner que sur un coup de chance, même en ne jouant que 1,5 € par cheval. Aux courses, c'est comme dans la vie: l'argent va a l'argent !